Orfeo

Orfeo

Antonio Sartorio (1630–1680) | Création française

Revenir au programme

Dates passées

mercredi 7 juin

19h00

vendredi 9 juin

20h00

samedi 10 juin

20h00

Accessibilité

Gilets vibrants SubPac disponibles gratuitement sur réservation : ven 9 juin

Opéra en trois actes, sur un livret d’Aurelio Aureli basé sur le mythe d’Orphée et Eurydice. Créé au Teatro San Salvatore de Venise en 1672. 

Ballet chatoyant des corps et des coeurs amoureux portés par la beauté de la musique, l’Orfeo d’Antonio Sartorio fait alterner atmosphères sensuelles, pathétiques, comiques et tragiques. Prenant le contrepied de Monteverdi, le compositeur nous y présente un Orphée possessif et méfiant, qui doute de l’amour d’une Eurydice luttant pour garder son amour et sa vie. C’est elle-même qui revient en fantôme pour demander à Orphée de la délivrer des Enfers. Quinze ans après Il sant’Alessio de Stefano Landi, cette fascinante production célèbre les retrouvailles du metteur en scène Benjamin Lazar et de Philippe Jaroussky. À leur suite, ils entraînent le spectateur dans le jardin de la folie d’Orphée, ces espaces intermédiaires entre vie et mort, passé et présent où Orphée et Eurydice ne cessent de se chercher et se perdre éternellement.

Nouvelle coproduction Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie et Ensemble Artaserse, Arcal compagnie nationale de théâtre lyrique et musical.

En partenariat avec la Fondation Royaumont.

En partenariat avec Transfuge

 

Autour du spectacle :

Conférence « Flash’Opéra » par Benjamin Lazar avant les représentations :
jeu 7 juin, 18h
ven 9 juin, 19h
sam 10 juin, 19h
Salon Victor-Hugo

Opéra

Lieu : Opéra Comédie

Durée : ± 3h40 avec entracte

Tarifs : de 10€ à 50€

Chanté en italien,
surtitré en français

À partir de 12 ans

 

Artistes

Philippe Jaroussky

direction musicale

Benjamin Lazar

mise en scène

Adeline Caron

décors

Alain Blanchot

costumes

Philippe Gladieux

lumières

Mathilde Benmoussa

création maquillages et coiffures

Elizabeth Calleo

collaboratrice artistique à la mise en scène

Jean-François Lattarico

traduction du livret

Arianna Vendittelli

Orfeo

Alicia Amo

Eurydice

Kangmin Justin Kim

Aristée

Zachary Wilder

Erinda

Maya Kherani

Autonoe

David Webb

Hercule

Yannis François

Chiron / Bacchus

Paul Figuier

Achille

Renato Dolcini

Esculape / Pluton

Gaia Petrone

Orillo

Chloé Scalese

danseuse 1 (Bête)

Gabriel Avila Quintana

danseur (Sanglier)

Théo Pendle

danseur 1 (Bête)

Ensemble Artaserse

Raul Orellana

violon

José Manuel Navarro

violon

Marco Massera

alto

Flora Papadopoulos

harpe

Christine Plubeau

viole de gambe

Noémie Lenhof

viole de gambe

Ruth Verona

violoncelle

Marco Horvat

lyrone et guitare

Pablo Zapico

théorbe et guitare

Thomas de Pierrefeu

violone

Adrien Mabire

cornets et flûtes à bec

Benoit Tainturier

cornets et flûtes à bec

Michele Claude

percussions

Yoko Nakamura

clavecin et orgue positif

Brice Sailly

clavecin

Michèle Fizaine - Midi Libre Montpellier

L'opéra de Sartorio, monté par Philippe Jaroussky et Benjamin Lazar, a été mercredi une apothéose, un sommet d'émotion et de drôlerie gravi par des interprètes fabuleux, portés par cette musique touchante, aussi exigeante que populaire.