Imany

Imany  est née à Martigues et a grandi aux sons du hip-hop. De premières parties en concerts sous son nom, elle aura su peaufiner son style, avant de coucher un premier EP, puis un album dans la foulée.
Ce sera en 2011 « The Shape Of A Broken Heart », un titre  qui sonne comme  le début d’une irrésistible ascension vers les sommets porté par un titre prémonitoire, « You Will Never Know ».
Plus de 500 000 disques écoulés, dont plus de la moitié en France, Imany a depuis tracé son sillon entre soul folk et blues rock. Elle a su imposer son style, celle d’une jeune fille pour qui tout n’était pas joué d’avance. Voilà peut-être pourquoi elle s’est choisi comme surnom un mot que l’on peut traduire par « foi » en swahili.
Sept ans et 600 concerts plus tard, son second album « The Wrong Kind Of War » resta fidèle au cap esthétique qu’elle s’était fixé : se jouer des frontières stylistiques. Le résultat fut un succès, qui l’installa définitivement au sommet.
Plus de 400 000 albums vendus dans le monde, le disque certifié platine en France fut porté par le single « Don’t be so shy », numéro un de l’airplay et hit le plus streamé dans plus de 15 pays, qui a finalement rejoint le Hall of Fame de Shazam ! Si cet album traduit toujours mieux des intentions d’embrasser le monde dans sa diversité d’horizons musicaux, les textes interpellent tout à la fois la nature de l’homme et interrogent la femme qu’elle est.
Nul n’a oublié ses mots dits, lorsqu’Imany prit le micro entourée d’un chœur de gospel lors de la cérémonie des Victoires de la musique 2017. Les engagements civiques de l’artiste se révèlent non seulement à travers sa musique mais également via ses actions sur le terrain.
Imany  choisit de mettre son nom au service de causes. C’est ainsi qu’elle est notamment l’ambassadrice de l’association EndoMIND pour la lutte contre l’endométriose, une maladie qui frappe une femme sur dix en âge de procréer.
L’égalité des droits n’est pas l’unique combat citoyen qu’elle mène. L’équité des chances, le devoir de solidarité envers les exclus, en est un autre pour celle qui n’oublie pas d’où elle vient. Les enjeux sont  multiples,  et le défi  de l’écologie n’est pas le moindre pour celle qui a bien conscience que la Terre tourne de moins en moins rond. Invitée par Patti Smith, Imany a ainsi participé à plusieurs concerts aux Etats-Unis, dans le cadre de Pathway to Paris, visant à mobiliser toutes les énergies contre le changement climatique.

Dates passées

jeu
17
juin

19h

Musiques d'ailleurs

Opéra Comédie