Gwennolé Rufet

Après des études de trombone et de composition, Gwennolé Rufet se tourne vers la direction d'orchestre et intègre le Conservatoire de Paris, puis l'Université Mozarteum de Salzbourg en Autriche.
Il débute en tant que chef d'orchestre assistant à l'Opéra de Rennes et à l'Opéra National de Chine où il collabore notamment avec Alain Altinoglu, François-Xavier Roth, Claude Schnitzler, Giuseppe Grazioli et Antony Hermus. Il est dans le même temps invité par l'Orchestre Symphonique de Bretagne et l'Orchestre de l'Opéra de Rouen à diriger des concerts « jeune public ».
Après avoir dirigé Die Zauberflöte à l'Opéra de Hagen en Allemagne, il y est engagé en tant que 1ter Kapellmeister (chef résident) ce qui lui permet de se constituer un large répertoire. Il y dirige entre autres Les Contes d'Hoffmann, Die Tote Stadt, L'Elisir d'amore, Tannhäuser, Tosca, Giulio Cesare in Egitto, Giselle, Barbe-Bleue d'Offenbach,  ainsi que des concerts avec l'Orchestre Philharmonique de Hagen.
De retour en France, il devient chef associé puis Directeur Musical et Artistique par intérim de l'Orchestre Symphonique de Mulhouse. Outre des concerts réguliers à la tête de la formation, il a ainsi été également en charge de l'orientation et de la programmation artistiques.
En tant que chef d'orchestre invité, Gwennolé Rufet a dirigé l'Orchestre Philharmonique de Radio France, l'Orchestre National des Pays de la Loire, l'Ensemble Modern de Francfort, l'Orchestre Symphonique Région Centre-Tours, l'Orchestre de l'Opéra de Toulon et collabore régulièrement avec l'Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy.
Nommé « Révélation Chef d'Orchestre 2010 » par l'ADAMI, Gwennolé Rufet assurera durant les prochaines saisons la codirection musicale des Caprices de Marianne de Henri Sauguet, production portée par le Centre Français de Promotion Lyrique, réunissant une quinzaine de maisons d'Opéra de France.

Dates à venir

sam
1
fév

20h

Concerts Partage

Opéra Berlioz / Le Corum

Dates passées

sam
7
sep