Emmanuel Reibel

Ancien élève de l’École Normale Supérieure et du CNSMD de Paris, agrégé et docteur ès lettres, Emmanuel Reibel est actuellement maître de conférences  habilité à diriger des recherches à l’université Paris Ouest Nanterre, où il enseigne l’histoire de l’opéra et les relations entre musique et littérature. Soucieux de partager avec un large public sa passion de la musique, il donne de nombreuses conférences et concerts commentés : Folle Journée de Nantes, Lisztomanias de Châteauroux, Festival Chopin à Nohant, Festival Berlioz de La Côte Saint-André, Opéra de Paris, Opéra de Lyon, Opéra de Lorraine, Cité de la Musique, Théâtre du Châtelet, Mairie de Paris, Académie des Beaux-Arts, Cercles Wagner, Festival d’Aix-en-Provence, etc.

En 2013-2014, Emmanuel Reibel conçoit plusieurs « Concert-lecture », avec la pianiste Anne Queffélec d’après le roman d’Echenoz consacré à Ravel, et avec les pianistes Patrick Zygmanowski et Tamayo Ikeda sur un texte original inspiré de la Grande Guerre, intitulé « À la mémoire du musicien inconnu ».

Emmanuel Reibel est l’auteur d’une monographie sur Verdi (Gisserot, 2001), d’un livre sur Les Musiciens romantiques, fascinations parisiennes (Fayard, 2003) et d’un essai intitulé Faust, la musique au défi du mythe (Fayard, 2008) qui a reçu le Prix des Muses : « un grand livre » (H. Halbreich, Crescendo), « clair, accessible, intelligent » (M. Parouty, Diapason), « ouvrage d’exception et lecture jubilatoire assurée » (F. Ferrand, Resmusica), « Brillant, intelligent, rapide, clair : un livre réussi » (J. Drillon, Le Nouvel Observateur). Son dernier ouvrage est consacré à Michèle Reverdy, compositrice intranquille (Vrin, 2014), et Emmanuel Reibel vient de recevoir le Prix François-Victor Noury, de l’Académie française, pour son livre Comment la musique est devenue « romantique » de Rousseau à Berlioz (Fayard, 2013).

Dates passées

lun
6
mai

18h30

Rencontre / Conférence

Salle Molière / Opéra Comédie