Septuor à cordes

Richard Strauss
Métamorphoses, arrangement pour deux violons, deux altos, deux violoncelles et contrebasse

Piotr Ilitch Tchaikovski
Souvenir de Florence opus 70 (pour sextuor à cordes)


Le thème de la métamorphose a, de tout temps, hanté l’esprit de Richard Strauss.
Ainsi, en avril 1945, c’est dans le déchirement que lui causa le bombardement de l’Opéra de Munich, sa ville natale et la transformation du monde d’hier, que le compositeur vieillissant puisa la douloureuse inspiration de cette partition d’orchestre.
Sous-titré « Étude pour vingt-trois cordes solistes » elles sont données ici dans un arrangement pour septuor.
La deuxième partie du programme, intitulée Souvenir de Florence, le compositeur habitant dans cette ville au moment de sa création en 1890, dégage une atmosphère prenante et troublante semblable au mariage entre les brumes et les neiges de la Russie natale de Tchaïkovski et la douce lumière de la ville toscane.
Le compositeur, pourtant peu expansif, dira à propos de cette œuvre : «  Quel sextuor ! Quelle fugue à la fin ! C’est effrayant à quel point je suis content de moi ! »
À
côté de leur engagement au sein du grand orchestre, les musiciens de l’Orchestre national de Montpellier Occitanie cultivent avec passion leur art en formation de chambre : mise en valeur de leur talent de soliste et plaisir d’aborder un répertoire différent, pendant indispensable à leur parcours artistique d’excellence !
Avec ces deux œuvres, les voilà royalement servis !

Artistes

Dates

sam
1
décembre 2018
20h30