Rome 1700

Réservation
à venir

Alessandro Scarlatti (1660–1725)
« Cantantibus organi »
Sinfonia, extrait de l’oratorio La Vergine addolorata
Quartetto en ré mineur
Sinfonia & air « Sommo Dio », extraits de l’oratorio La Santissima Annunziata
Sonate en fa mineur

Georg Friedrich Haendel (1685–1759)
Gloria HWV deest

Antonio Caldara (1670–1736)
« Ahi quanto cieca... Come foco alla sua sfera », récitatif et air extraits de l’oratorio Il martirio di Santa Caterina
« Miro che il fiumicello », air extrait de l’oratorio Santa francesca Romana
Sinfonia et air « Numi offesi di furor », extraits de l’oratorio La Castità al Cimento

Flavio Carlo Lanciani (1661–1706)
« Ch’io tradisca lo sposo... Sdegnato mio cor », récitatif et air extraits d’Il martirio di Sant’Eustacchio


Dans les années 1700, Rome s’imposait comme un centre artistique exceptionnel. Lors de son séjour, Haendel put se mesurer à des maîtres aussi illustres que Scarlatti et Caldara, suscitant une admiration universelle avec des chefs-d’œuvre tels que les oratorios La Resurezzione ou Il Trionfo del Tempo. Le sopraniste brésilien Bruno de Sá, entendu la saison dernière dans Il primo omicidio, ressuscite cette vocalité flamboyante, avec des moyens vocaux exceptionnels. Ses aigus lumineux et aisés, sa musicalité innée surtout, seront une véritable révélation. Autour de lui, Les Accents déploieront une opulence sonore et un raffinement de timbres inouïs, sous la direction de Thibault Noally, l’un des spécialistes les plus reconnus de ce répertoire.

Durée : ± 1h40 avec entracte

Tarif unique 20 €

Artistes

  • Bruno de Sá
    sopraniste

Dates

lun
11
avril 2022
19h
 

Tarifs

Tarif unique 20 €