Don Pasquale, de Donizetti, en diffusion dès le 6 mai

Don Pasquale

Opéra-bouffe de Gaetano Donizetti (1797–1848)
Livret de Giovanni Ruffini
Création le 3 janvier 1843 au Théâtre Italien de Paris

Durée : 2h30
Chanté en italien
Surtitrage adapté pour la première fois aux personnes sourdes et malentendantes
Opéra adapté en LSF par Katia Abbou, Vincent Bexiga

Consulter le programme de salle

Comme il le reconnaît lui-même, Don Pasquale – vieux ronchon certes un peu mûr mais encore bien conservé – a de la force et de la vigueur à revendre. Ce riche célibataire s’est mis en tête de convoler en justes noces sur le tard, mais se fera berner par son neveu Ernesto et sa jeune fiancée Norina qui l’obligeront à approuver leur union. À la croisée de plusieurs époques, Donizetti déclenche dès l’ouverture de Don Pasquale un cataclysme sonore provoquant rire libérateur et émotion. Pour le dernier fleuron du genre bouffe napolitain dont le rôle-titre joue une partie des plus désopilantes du répertoire, Donizetti écrit un bijou d’esprit et d’allégresse en faisant coexister un mode en apparence léger et une profondeur dramatique qui ne sont pas sans rappeler les meilleures comédies de Feydeau. Présenté en février 2019 à l'Opéra Comédie, ce Don Pasquale est le premier opéra chansigné en Langue des Signes Française, avec deux comédiens chansigneurs complètement intégrés à la mise en scène !

Don Pasquale (2019) est une coproduction Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie et Badisches Staatstheater Karlsruhe

Michele Spotti direction musicale
Valentin Schwarz mise en scène et lumières
Andrea Cozzi décors, costumes et lumières

Bruno Taddia Don Pasquale
Julia Muzychenko Norina
Edoardo Milletti Ernesto
Tobias Greenhalgh Docteur Malatesta
Xin Wang Le notaire

Noëlle Gény cheffe de chœur Chœur Opéra national Montpellier Occitanie
Orchestre national Montpellier Occitanie

Captation coproduite par / Video recording produced by Wahoo Production et Opéra Orchestre national Montpellier Occitanie
Avec la participation de TF1
Réalisateur : Julien Condemine