Pascal Scheuir

Dès l’âge de cinq ans Pascal Scheuir apprend le piano. Six ans plus tard il découvre le cor avec Gérard Raquet qui lui transmet le goût pour cet instrument. Bruno Pagliarin complète ensuite sa formation.au Conservatoire National de Région de Nancy.
En 1984, il travaille avec Georges Barboteu, au Conservatoire du Centre (Paris) ; c'est là qu'il se lie d'amitié avec les cornistes de sa génération comme Hervé Joulain, Jean-Christophe Vervoitte, Pierre Turpin, Jean-Pierre Berry.
Il entre en 1986 à l’Académie de l’Orchestre AFPROJEM, école du métier d’orchestre, présidée par Marius Constant où il rencontre André Cazalet avec lequel il continue à travailler. En 1988 il entre dans sa classe, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Passionné de musique de chambre, il obtient, avec ses amis musiciens de Nancy, un 1er prix en 1987 au concours international de l’UFAM.
Au CNSM de Paris, il retrouve une partie des cornistes rencontrés aux cours de Georges Barboteu, et c'est à cette période, en se liant d'amitié avec Marc Chamot, qu'il devient adepte de la technique warm up de Philip Farkas, réintroduite en Europe par Eric Terwilliger et transmise par Marc Chamot.
Il obtient en 1991 un 1er prix de cor.
Il crée le Quatuor de cors Dampierre avec Jean-Luc Casteret, Philippe Gallien, Xavier Agogué. Ce quatuor obtiendra un 1er prix de musique de chambre en 1992.
Il est nommé cor solo co-soliste à l’Orchestre national de Montpellier en 1992.
Outre la cinquantaine de disques enregistrés au sein des orchestres, il enregistre pour Pierre Verany la Symphonie des jouets de Mozart avec Eric Sombret, corniste et Alain Moglia, violon solo.

Dates passées

dim
19
nov

16h

En région et décentralisé

Eglise - Tauriac de Camarès