Christophe Sirodeau

Compositeur et pianiste, Christophe Sirodeau est né à Paris en 1970. Pour le piano, il étudie principalement auprès d'Evgueny Malinin (1982-92), d’abord en France, puis au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou (Bourse d'Etat 1989-92). Composant depuis l'âge de 11 ans, Sirodeau a étudié la composition principalement en autodidacte. Deux de ses œuvres ont été primées lors de concours internationaux autrichiens, dont le Concours Mozart de Salzbourg en 2002. En cette dernière occasion son lied L'Étoile (sur un quatrain de Rimbaud) a été publié par Universal Edition à Vienne.
Qualifié par la presse d'âme d'artiste, intense, créative, Sirodeau s'est fait remarquer au piano par ses goûts éclectiques et sa curiosité pour les partitions rares (ou les créations), dont il s'est fait aussi l'interprète à la radio et au disque (Ullmann, Zemlinsky, Feinberg, Skalkottas, Kapralova, Suk, Lourié, Roslavets, Bridge, Enesco, Mompou...). Il a joué régulièrement en soliste sous la direction de Leif Segerstam avec les orchestres philharmonique d'Helsinki, de la Radio Norvégienne, de Jyväskylä, avec l'ensemble de percussions Symbléma (Marseille), et de nombreux partenaires de musique de chambre et de liederabend.
Il a été très actif à la fin des années 90 dans la redécouverte du compositeur russe Samuil Feinberg, grâce à ses enregistrements et aux nombreux concerts qu'il a organisés.
Ses disques, pour le célèbre label indépendant Bis Records, d'œuvres de Feinberg (intégrale des 12 Sonates en collaboration alternée avec Nikolaos Samaltanos)et de Nikos Skalkottas ont été très chaleureusement reçus par la presse internationale, particulièrement en Grande-Bretagne, en Allemagne et aux USA.
C'est pour ce pays, qu'il a poursuivi auprès de l'éditeur Altarus sa série d'enregistrements Feinberg, avec d’autres premières mondiales(pour le Concerto n° 1 et les Lieder), complétée par un disque ‘portrait’ de ses œuvres.
Son intégrale des œuvres pour piano de Viktor Ullmann (double CD) est sortie à l'été 2014 (commémoration des 70 ans de sa disparition), de nouveau publié par BIS, en Suède.
Ce double CD a été largement salué par la critique internationale (dans le Guardian, à MusicWeb International et International record review, nommé « Clef d'or de l'année 2014 » sur Resmusica et « coup de cœur » à France Culture, dans Gramophone, Diapason [5*], Fono-Forum [5*], etc...); des extraits en ont été diffusés sur plusieurs radios (BBC, France Musique, Radio Suisse romande, Radio Bremen, etc...).
Il est l'auteur de près de soixante partitions, abordant la plupart des genres (orchestral, instrumental et vocal), dont une bonne moitié jouée depuis 2001 par de nombreux interprètes à travers l'Europe. Citons particulièrement le violoniste Eiichi Chijiiwa, les cantatrices Rita Ahonen et Angelika Cathariou, le pianiste Jonathan Powell, les Quatuor Novalis et Varèse (ce dernier donnant souvent son 1er Quatuor "Vers ton ombre" en 2012), les orchestres de Jyvaskylä en Finlande et de Montpellier en France. Du côté des radios on a pu entendre sa 5ème Sumphônia « Musique Vespérale pour Elsa » diffusée sur France Musique, et son 3e Quatuor « La recherche de l'Absolu » diffusé par la Radio Bavaroise.
Sa collaboration avec l’Orchestre national Montpellier (comme compositeur), après la création française de la 5e Sumphônia en 2006 avec Pia Segerstam au violoncelle solo, et la création de Cénotaphe II, le 22 mai 2011 à Lodève, en hommage à Gustav Mahler, par le Quintette de cuivres de l’OONM, s’est poursuivie avec la 7e Sumphônia créée à Montpellier par le chef américain Robert Tuohy en mars 2012. Enfin, à l'automne de la même année, il honore une commande de Michel Raynié, soliste de l'OONM, avec Adramandoni (hommage au poète Oscar Milosz) pour flûte solo et sons électro-acoustiques, suivie en 2014 d'une nouvelle pièce inspirée cette fois par la poésie de Mallarmé, pour une autre soliste de l'OONM, la violoniste Aude Périn-Dureau.

 

Dates à venir

sam
23
mars

19h

Musique de chambre

Salle Pasteur / Le Corum
Réservation
à venir