Anaïk Morel

Née à Lyon, Anaïk Morel fait ses études de chant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Françoise Pollet, où elle obtient en 2006 le Premier Prix avec mention très bien à l'unanimité. En 2004, elle remporte le premier prix du concours Pierre Bernac à Saint-Jean-de-Luz, et en 2006, le prix du public et le second prix du Concours International de Musique de Chambre de Lyon où elle s'illustre en tant qu'interprète des mélodies françaises et de lieder. En 2011, elle obtient le 4ème prix au prestigieux concours Reine Elisabeth à Bruxelles.
En 2006, elle intègre pour deux ans l'opéra-studio du Bayerische Staatsoper. De 2008 à 2010, elle est membre de l’Ensemble du Bayerische Staatsoper à Munich, où on peut l'entendre dans des productions telles que Carmen (Mercédès), Nabucco (Fenena), Falstaff (Meg Page), Hänsel und Gretel (Hänsel), Dialogues des Carmélites (Sœur Mathilde), Palestrina (Silla) et Die schweigsame Frau (Carlotta).
En 2010-2011, elle fait, à l'invitation de Daniel Barenboim, ses débuts à la Scala de Milan (Die Walküre).
Elle se produit par ailleurs au Bayerische Staatsoper (Federica dans Luisa Miller), à l'Opéra de Besançon (Maddalena dans Rigoletto), à l'Opéra national de Lorraine (Lazuli dans L'Étoile), au Staatstheater Saarbrücken et au Staatsoper de Stuttgart (Marguerite dans La Damnation de Faust) et à l'Opéra national de Lyon (Mère Marie dans Dialogues des Carmélites).
En concert et en récital, elle a récemment chanté avec l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy (Symphonie n° 9 de Beethoven) et l’orchestre Musique des Lumières (Le Paradis et la Péri de Schumann). Elle se produit également avec l'Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano (L'enfant et les sortilèges), avec l'Orchestre de Bretagne (Marguerite dans La Damnation de Faust), l'Orchestre de Picardie (La Prison de Landowski), l'Orchestre national de Lyon (Pulcinella de Stravinski).
Lors de la saison 2013-2014, elle est Boulotte dans Barbe-Bleue d'Offenbach à l'Opéra national de Lorraine, Mère Marie dans Dialogues des Carmélites au Teatro Petruzelli de Bari et Carmen (rôle-titre) au Staatsoper de Stuttgart. Elle donnera un récital à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille.

Dates à venir

ven
16
mars

Carmen

Georges Bizet (1838–1875)

20h

Opéra

Opéra Comédie
dim
18
mars

Carmen

Georges Bizet (1838–1875)

15h

Opéra

Opéra Comédie
mar
20
mars

Carmen

Georges Bizet (1838–1875)

20h

Opéra

Opéra Comédie
jeu
22
mars

Carmen

Georges Bizet (1838–1875)

20h

Opéra

Opéra Comédie